Retour à l'accueil

Consultez la section Permis de construction
Consultez la section permis de stationnement
 

Politique d’apaisement de la circulation pour rues locales

 

Si la vitesse ou autres problèmes de circulation d’automobile sont des préoccupations dans les rues locales de votre voisinage, vous pouvez demander à la Ville d’effectuer une analyse de la circulation. Une étude de circulation examinerait la situation sur votre rue afin de déterminer s’il y a nécessité d’apaiser la circulation et, le cas échéant, quelles mesures seraient les plus appropriées. Toutes les demandes d’apaisement de la circulation sont traitées indépendamment les unes des autres. Les résidents intéressés doivent soumettre leurs demandes par écrit au service de la Sécurité publique qui déterminera la pertinence de lancer le processus d’examen.


Une analyse de la circulation est constituée des étapes suivantes :




1. Analyse de la vitesse des véhicules (pour excès de vitesse) : à l’aide d’un appareil discret de surveillance de la circulation, la vitesse des véhicules est mesurée pendant une semaine complète (sept jours). Si 85 % des conducteurs excèdent la limite de vitesse par 10 km/h, une mesure d’apaisement de la circulation sera envisagée.


Ou


Analyse du volume de circulation (circulation de transit excessif) 
: à l’aide d’un appareil discret de surveillance de la circulation, le volume de véhicules serait mesuré pendant une semaine complète (sept jours). Si au-delà de 1000 véhicules utilisent la rue au cours d’une période de 24 heures, une mesure d’apaisement de la circulation sera envisagée.




2. Détermination de mesure appropriée d’apaisement de la circulation : si la mise en place d’un mécanisme d’apaisement de la circulation est justifiée, la demande sera examinée par le Comité sur la circulation et la sécurité de Montréal-Ouest (CCS). Le CCS décidera quelle mesure d’apaisement est appropriée en tenant compte d’un certain nombre de facteurs dont la longueur de l’îlot, la circulation des véhicules de transport public et des services d’urgence et la présence d’éléments d’infrastructure municipaux ou privés existants (trous d’homme, collecteur pluvial, accès de voiture, etc.) et transmettra ensuite sa recommandation au Conseil.




3. Consultation auprès des résidents affectés : une fois la mesure appropriée déterminée et approuvée par le Conseil, les résidents de la rue visée recevront une lettre décrivant ladite mesure d’apaisement et son emplacement proposé. Les résidents seront appelés à signer la lettre en indiquant leur approbation ou désapprobation de la mesure proposée. L’approbation d’une majorité simple des résidents riverains du tronçon de rue affecté entraînera la mise en place de la mesure. Remarque : un seul vote par résidence sera pris en considération.




*Cette politique s’applique aux rues à usage résidentiel et dont la fonction originelle était l’accès des riverains de la rue en question. Elle ne s’applique pas aux voies collectrices ou artérielles. Les demandes d’apaisement de la circulation visant les rues de ces derniers types seront examinées sur une base individuelle.




LIen au formulaire de plainte de circulation en ligne :

 

http://www.spvm.qc.ca/fr/PDQ9/Circulation

Chargement...

Bulletin

Je désire m'inscrire pour recevoir l'infolettre

M'inscrire